Description du projet

Malesherbes

Réaménagement d’un appartement haussmannien.

Paris 17

Malesherbes

Réaménagement d’un appartement haussmannien.

Paris 17

L’appartement se situe dans le 17eme arrondissement, dans un bel immeuble haussmannien. L’enjeu était de rendre la distribution classique du logement plus contemporaine, tout en conservant des attributs du style haussmannien.
L’emplacement de la cuisine, historiquement au fond de l’appartement avec un accès direct par l’entrée de service, n’a plus son sens pour le nouveau propriétaire. Nous proposons de la déplacer au cœur de l’appartement, entre les pièces de réception et les chambres, articulant ainsi les deux espaces.
La cloison séparant le couloir de l’ancienne salle à manger est démolie afin d’agrandir la pièce et y adjoindre la nouvelle cuisine. Entièrement ouverte sur l’espace de réception, elle disparait dans un linéaire de rangements hauts et bas entourant le mur de façade côté courette. Les façades de ce meuble, habillées de cimaises et cadres bois, dissimulent les éléments techniques. Deux portes coulissantes escamotables permettent de donner accès à la zone évier. L’intérieur de cette niche est habillé de miroirs faisant face à celui de la cheminée centrale de la pièce ; un jeu de profondeurs s’opère alors entre les deux.
Le linéaire s’arrondi à l’angle, se poursuit vers le couloir desservant les chambres, et dissimule cette fois la porte des sanitaires invités.
Afin de rompre la monotonie du long couloir desservant les chambres, des luminaires verticaux contemporains placés à hauteur d’homme, viennent rythmer le mur face aux chambres, s’intégrant dans le décor classique de cadres et cimaises reconstitué.
A l’extrémité du couloir, une œuvre de l’artiste German Ermics, Ombré Glass rouge, ponctue l’espace. Cette vitre-miroir séparant le couloir de la salle de bain master, filtre la lumière à travers un dégradé du noir au rouge. Au fond de l’appartement les pièces ont été décloisonnées pour créer une suite. La chambre est ouverte sur le dressing – en place de l’ancienne cuisine – menant à la salle de bain en marbre blanc. Le dressing et le mobilier sur mesure de la chambre allient des matériaux nobles : chênes naturels, portes de placards tapissés de cuir anthracite et inséré de laiton.

Architecte | Nathan Rosilio – Francisco Elías
Collaborateur | Louise Maurice
BET structure | Optima
Maître d’ouvrage | Privé
Localisation | Paris 75017
Surface | 200 m²
Art | German Ermics
Photo | David Foessel